Deux petits pas sur le sable mouillé.

 Deux petits pas sur le sable couv41855590mouillé.

Auteur : Anne-Dauphine JULLIAND.

Pages : 247 pages.

Genres : Témoignages.

Date de sortie : 2011.

Format : Pocket – E-book. 

Quatrième de couverture :

« Le jour des deux ans de Thaïs, Anne-Dauphine Julliand apprend que sa fille est atteinte d’un mal incurable. Son récit bouleversant raconte le combat d’une famille et de son entourage, émouvant réseau solidaire, tous unis pour une cause magnifique: rendre les courtes années de Thaïs aussi belles que possible. »

Tout simplement….. Poignant.

Je n’ai jamais ressenti autant de vagues d’émotions en lisant un livre. Celui-ci m’a totalement scotchée, on ressent le réel combat qu’affronte la petite fille tous les jours, avec sa famille l’aimant du mieux qu’elle peut. Une vraie… Leçon de vie. Surtout au travers les yeux des enfants, qui affrontent la réalité de manière inconsciente, presque touchante.

Bien que la maladie la coupe totalement du monde, Thaïs continue d’aimer et de vivre de sa propre façon, faisant affront à sa dégénération sans jamais faiblir. Une famille qui reste unit devant les caprices de la vie, où un second combat né lorsque de l’arrivée d’un nouveau événement.

Rien à redire, c’est tout simplement un des meilleurs récit autobiographique que je n’ai jamais lu, qui m’a coûté des larmes au coin de mes yeux me plongeant dans leur histoire, m’imaginant la douleur et l’angoisse qu’ils ont dû ressentir durant toute cette épreuve.

Une Thaïs libérée, une Thaïs forte, une Thaïs de deux ans qui a sûrement mieux cerné la vie que les personnes qui l’entourent. Une Thaïs qui a aimé et aime toujours à sa manière.

Un petit frère qui aura tout donné pour le bien-être de sa sœur, acceptant la vérité d’une telle humilité pour un enfant de cinq ans. Une petite sœur qui n’aura pas davantage le bonheur de connaître sa grande sœur, mais qui est liée entre autre à elle. Une mère dévouée, aimant, blessée mais surtout remplie de douceur, qui se sera donnée au maximum et accompagnée sa fille durant son dernier soupir. Un père protecteur tentant de tenir le coup par tous les moyens et aura aimé de cet amour sincère.

Une magnifique leçon de vie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s